Thomas Dutronc

20072014

Thomas Dutronc dans Thomas Dutronc 20111113thomasdutronc%C2%A9jppeixotau5

Thomas Dutronc est un guitariste et chanteur français, fils de Jacques Dutronc et Françoise Hardy. Passionné de photographie et d’arts, il découvrit la musique de Django Reinhardt qui lui donna envie d’apprendre à jouer de la guitare, très tardivement, à 18 ans, en s’entourant des meilleurs musiciens de jazz manouche à Saint-Ouen. Il se lança rapidement dans une carrière de musicien. Ses débuts, il les fit dans un groupe appelé AJT puis collabora avec Biréli Lagrène et Mathieu Chedid. A partir de 2005, il commença à participer à plusieurs clubs de jazz à Paris et au festival de Marciac. Ces dernières années, il tourne à travers toute la France avec son quartet. 

Etre le « fils de », renommé oblige. Les arènes étaient pleines à craquer pour le passage de Thomas Dutronc se montrant (un peu trop comme son père) crooner, beau gosse, un brin machiste, allure élégante, blagueur aimant raconter des anecdotes, frange et regard profond. Il avait tout pour plaire. La gente féminine était présente. La mise en scène était simple : Dutronc accompagné de 4 guitaristes : pas de batteur, pas d’instruments électrifiés, pas de piano, rien que des guitares sèches. Dutronc présenta un concert de jazz manouche mais en insérant, entre les musiques rappelant les influences de Django Reinhardt, ses tubes tels que « Comme un manouche sans guitare » ou « J’aime plus Paris« . Ce fut ainsi un véritable spectacle à part entière, dépassant le cadre du simple concert de jazz manouche, qu’a présenté Thomas Dutronc lors de cette première partie. Mais la seconde partie s’essouffla peu à peu… Transitions humoristiques voire mini-sketches auxquels je n’ai vraiment pas accroché, les plus belles filles (blondes) du public choisies pour danser autour de l’artiste un peu trop machiste à mon goût, blagues un brin moqueur… je commençais à m’ennuyer ! Heureusement, que la troisième et dernière partie du concert s’est terminé sur une note très positive puisque Thomas Dutronc a accueilli la violoniste Aurore Voilqué sur scène. Dutronc entama ses accords mélodieux et les superposa sur la violoniste. Rapidement le tempo s’accéléra, les deux musiciens se répondaient, se parlaient et emportèrent le public dans de jolis échanges mélodiques et bien rythmés, des improvisations tout à fait agréables. 

Thomas Dutronc a offert un bon concert mêlant jazz manouche et ses tubes. Il est accompagné de très bons musiciens. Lui-même est très bon à la guitare où l’on retrouve toutes les influences manouches et de belles sonorités à la guitare. On voit qu’il prend un plaisir fou à faire résonner le son de sa guitare à la Django Reinhardt qu’il révèle. On pourrait lui reprocher de sortir du cadre « jazz » lorsqu’il entreprit ses tubes. J’ai un peu moins apprécié le personnage qui avait tendance à surjouer (un brin trop macho, un peu trop crooner, cherchant à imiter la voix de son père). Malgré une seconde partie de concert ennuyante et décevante, la première partie fut très intéressante et la troisième également.  Un bon concert. 

Site officiel

Image de prévisualisation YouTube







ROCK SYNDROM |
groupe chihabe de casablanca |
phdsound |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kim Wilde "COME OUT AND PLAY"
| A N I M A T I O N 1 6
| Johnny Hallyday la collecti...